jeudi 24 août 2017

La règle des 10 ...

Non, je ne parle pas du nombre de vos copines ou copains, Je parle du temps qui est nécessaire à vos clients pour savoir comment votre site fonctionne et ou ils doivent cliquer pour trouver ce qu'ils cherchent !
Si la majorité de vos clients ne peut pas le deviner en moins de 10 secondes, vous perdez des ventes ! 

Sur une page d’accueil, la plupart des clients veulent savoir où trouver le produit qu’ils cherchent. Ils veulent aussi savoir pourquoi ils devraient acheter chez vous plutôt que chez votre concurrent. 
Offrez leur donc cette information, en moins de 10 secondes sinon ils iront ailleurs !

En tant que propriétaire du site, vous le connaissez parfaitement et y naviguez très facilement. 

Essayez de faire comme si c’était votre première visite. 

Qu’êtes-vous supposé faire ? Où devez-vous cliquer pour trouver les produits X, Y ou Z que vous voulez acheter ? Si vous n’arrivez pas à les trouver en 10 secondes, vous avez perdu et il est indispensable de simplifier votre site. 
Rendez vos produits plus visibles et l'action d'achat plus accessible
Mais ne vous arrêtez pas là : Chaque page doit avoir une utilité ou un but précis. 

 Après qu’un client ait cliqué, pensez à l’étape suivante, encouragez-le à acheter, à partager votre produit, à enregistrer votre site dans ses favoris ou encore à s’inscrire à votre newsletter. 
Vos clients sont toujours à la recherche d’une action à faire sur votre site, cela peut être simplement retourner sur la page d’accueil pour rechercher et acheter un autre produit.

jeudi 10 août 2017

Optimiser votre page d'acceuil








L’objectif principal de votre Landing page, c’est son taux de conversion.
Comme il s’agit de la toute première page qu’un nouveau visiteur va découvrir en arrivant sur votre site, il a en moyenne 10 secondes pour déterminer s’il veut rester et aller plus loin avec vous ou pas. Tout sur votre Landing Page doit être optimisé pour obtenir un bon taux de conversion.
C’est toute votre stratégie marketing d’acquisition de trafic qui en dépend, d'une part, et d'autre part c'est à cet endroit que vous allez gagner de futur clients et donc aussi de l'argent.

La conversion d’une landing Page

Le Taux de Transformation ou “Taux de Conversion” se calcule ainsi : Nombre d’Inscrits (prospects) / Nombre de Visiteurs Uniques
Par exemple si 275 personnes visitent votre page et 69 s’inscrivent, votre Taux de Conversion = 69 / 275 = 0,25, soit 25%
Cela veut dire que lorsque 100 personnes visitent votre page, en moyenne 25 s’inscrivent. Votre page convertit à 25%.

Comment interpréter les chiffres de conversion ?

Dans cet exemple, une publicité a généré :
  • 494 clics, c’est à dire 494 nouveaux visiteurs uniques sur la Landing Page en question
  • 96 Prospects, c’est à dire nouvelles personnes inscrites à la mailing liste, des clients potentiels
  • 7 achats (produit à 217€) en fin de Tunnel de Vente.

Analysons les résultats :

  • Coût par clic (coût par nouveau visiteur) : 372,37€ / 494 visiteurs = 0,75€ par clic
  • Taux de conversion de la Landing Page : 96 prospects / 494 visiteurs = 19,6%
  • Coût par prospect : 372,37€ / 96 prospects = 3,87€
  • Coût par Achat = 372,37€ / 7 achats = 53,19€
  • ROI (retour sur investissement) = Ventes / Frais x 100. Donc 6 achats x 217€ / 372,37€ de frais x 100 = 349%

En webmarketing, savoir analyser vos résultats est d'une importance primordiale car cela vous permet de prendre une décision précise : par exemple ici, continuer ou arrêter une campagne de publicité.
Dans l’exemple ci-dessus, cette campagne fonctionne très bien et doit être maintenue.

Le taux de conversion de la Landing Page pourrait être amélioré pour atteindre les 25%. C’est un nouvel objectif raisonnable à atteindre.
Comme vous le voyez ici, 494 personnes ont visité la Landing Page et 96 d’entre elles se sont inscrites à votre mailing liste).
Donc pour l’ensemble de ce Tunnel de Vente, 96 personnes ont visité la Page de Vente et seulement 7 personnes ont acheté. Donc le taux de conversion de la Page de Vente est de 7 / 97 = 6%, ce qui est dans la moyenne. En effet les pages de vente convertissent généralement entre 5% et 7,5%. Parfois exceptionnellement à 14%

De quoi va dépendre votre Taux de Conversion ?

Votre taux de conversion va dépendre d’un équilibre fin entre :
  • Le copywriting de page, les textes pour parler français.
  • Le Ciblage
  • L’Opportunité que vous proposez

Le Copywriting, c’est l’art d’écrire des textes qui incitent à passer à l’action en proposant des bénéfices fort.
Tout l’art du copywriting, c’est d’écrire des textes courts à fort impact, sans tomber dans la surenchère.

Le Ciblage

 A qui s’adressevotre site ? Il est extrêmement important de cibler un public précis.
Si le visiteur ne se reconnaît pas dans le ciblage de votre page, il va s’en aller très vite et votre taux de conversion va chuter. Ce qui veux dire que vous perdez de l'argent.
 Vous pouvez cibler votre audience en l’interpellant, c'est un des moyens. Par exemple : “Vous êtes formateur, auteur, consultant…” ou en choisissant des visuels adaptés, des couleurs symboliques,  etc...”

L’Opportunité

c’est le cadeau que vous offrez. Il peut s’agir d’un ebook à télécharger, une série de vidéos à suivre ou d’un webinaire.
Votre opportunité suppose 1 bénéfice unique fort. Par exemple une promotion spéciale, une étude de cas, comment obtenir des résultats concrets dans un domaine spécifique.

lundi 10 octobre 2016

UX, UI : c’est différent, donc ce n'est pas la même chose ...

l’UX et l’UI ? Kezaco ?

Dans le méta-langage des métiers du web, on parle de plus en plus d’UX et d’UI, ce qui se traduit par expérience utilisateur (User eXperience) et interface utilisateur (User Interface). Si pour vous ces deux notions sont aussi compréhensibles qu’une équation de physique quantique à doubles circonvolutions non parallèlles, lisez ce qui suit cela vous apprendra peut-être quelque chose.

Souvent, l’UX est confondu avec l’UI, hors ce n'est pas du tout la même chose. 

Cela reviendrait à croire que l’expérience utilisateur se limiterait au fait de surfer sur un site au design agréable pour accéder à de l’information.
L’interface utilisateur, c’est ce qui fait le lien entre l’humain et la machine. C’est  « le produit fini » présenté à l’internaute qui lui permet de naviguer aisément sur votre site web sans qu'il ait à se creuser les méninges pour comprendre ( rappelez vous que l'utilisateur est pressé).

Les réflexions sur l’UI font l’objet de nombreuses études :
Quelles typographies utiliser ? Comment organiser l’information pour rendre le site le plus intuitif possible ? Bref, l’UI se résume à l’organisation des éléments graphiques et textuels pour proposer un emballage attrayant.
Or, pour qu’une expérience utilisateur soit agréable travailler l’UI n’est évidemment pas suffisant. C’est comme si vous emballiez d’un papier cadeau un paquet vide.

En effet, l’UI doit être le résultat d’un travail plus approfondi, celui de la prise en compte globale des besoins de l’utilisateur. Le défi de l’UX ? Apporter des solutions efficaces aux attentes des internautes. Bref, il faut réfléchir à une conception centrée utilisateur.



Vous l’aurez compris, l’User eXperience n’est pas la même chose que l’User Interface.

L’UX est une vision d'ensemble qui prend en compte l’UI, le contenu, le design, l’architecture du site… Il s’agit de faciliter la vie de l’internaute pour qu’il atteigne facilement son but (achat, recherche d’informations…). Un grand nombre de paramètres entrent en ligne de compte tout au long de la conception du site, mais également après, il faut tenir compte des retours des utilisateurs. Car si l’UI se base sur des normes techniques (non non, on ne met pas une image derrière un texte), l’UX est soumis à la sensibilité des internautes.


Bon d'accord mais l’Expérience Utilisateur et l’Interface Utilisateur c’est quoi, on en fait quoi ?

l’UX prend en compte les attentes et les besoins de l’internaute pour l’amener à concrétiser son action, le tout sans trop d’effort et dans un environnement agréable, fluide, rassurant.
L’expérience utilisateur pourrait idéalement se résumer en six étapes pour l’utilisateur, et en une multitude de paramètres à considérer pour le concepteur de site :
  1. Le site doit être facile à trouver : ce qui nécessite un travail de référencement en amont
  2. Le site doit être accessible : il faut désormais concevoir des sites supportés par les différents terminaux et technologies
  3. Le design doit donner envie et confiance : il faut donc être cohérent dans le choix des graphismes et penser ergonomie
  4. Le site doit être facile à prendre en main : il doit être suffisamment intuitif pour qu’on s’y repère facilement
  5. Le site doit être crédible et conforme à l’image de la marque : les utilisateurs doivent être rassurés et convaincus
  6. Le site doit être efficace : l’internaute doit facilement trouver les réponses à ses questions, et le site doit être exempt d’erreurs…
L’UI intervient plusieurs fois dans ce processus. Il s’agit effectivement de proposer une jolie enveloppe et donc de créer un design fonctionnel, qui inspire confiance et qui permette à l’utilisateur d’arriver à son but (qui est un peu aussi le vôtre) : trouver ce qu’il est venu chercher et concrétiser son action.


Les deux concepts ne peuvent pas être dissociés, ils vont ensemble et sont tous deux nécessaires à un site bien conçu ;  il ne faut pourtant pas les confondre. Limiter sa vision de l’expérience utilisateur (UX) à l’interface utilisateur (UI) ne permet pas de proposer un produit final abouti : une interface fonctionnelle et intuitive qui convienne à vos utilisateurs.
Pensez-y !

lundi 26 septembre 2016

Votre site est il bien référencé ?


Le pageRank n'existe plus ... Vive le MozRank ...

C'est quoi ce MozRank ?

Le MozRank represente la popularité d’une page web et reflète son importance sur le web. Les pages gagnent en MozRank grace au nombre et à la qualité des autres pages pointant vers elles, pour résumer il faut des textes et des liens de "qualité".
Plus les liens sont de qualité, plus le MozRank sera haut.
On peut considérer le MozRank comme un indicateur similaire au PageRank de Google.

Comment ça marche ?

Il peut prendre une valeur comprise entre 0 et 10 sur une echelle logarithmique, exactement comme le PageRank. Comme le Page Authority , il est donc beaucoup plus facile d’augmenter le score d’une page de 3 à 4 que de le faire passer de 7 à 8. Le score moyen indicatif d’une page web bien référencée est de 3.

Comment faire mieux ?

Le MozRank d’une page peut etre augmenté de plusieurs façons, soit en recevant de très nombreux liens de pages moyennement populaires, soit en recevant un petit nombre de liens de pages très populaires.

mardi 14 juin 2016

Refonte de votre site internet ?

Une refonte de site internet est une prestation spécifique dans le domaine de la création web, elle réclame des compétences sérieuses dans différents domaines (Webdesign, gestion de projet, intégration,etc ...) pour avoir un effet réel sur l'impact de votre site.
Dans la vie d’un site Internet, une refonte est une « opération lourde » , elle doit être justifiée, argumentée et bien préparée pour en tirer tous les bénéfices.
Les termes relookage, relooking et restylage sont également très utilisés pour qualifier une refonte.

Mais que se cache t’il derrière intervention, et qu’est ce qu’une refonte de site Internet au juste ?
 Il s'agit de modifier dans un site tout ce qui ne vas pas, que ce soit au niveau visuel, ergonomique ou technique.
La refonte est d'abord décrite dans un cahier des charges restituant les besoins du client et servant de référence pour la réalisation du site. Il est précisé par exemple dans le cahier des charges que le design du site doit être sobre & actuel.


Pourquoi choisir l’option de la refonte de site Internet ?

L’option de la refonte de votre site Internet s’impose dans les cas suivants :
  • Vous avez un site Internet au design daté ou peu valorisant pour votre entreprise.
  • Votre entreprise développe une nouvelle activité et votre site n'est pas évolutif.
  • Vous souhaitez être visible sur Smartphone et que votre site actuel n’est pas responsive.
  • Vous souhaitez ajouter des fonctionnalités de partage, de newsletter et que vous utilisez un site développé avec un CMS  qui ne le permet pas.
  • Votre site n’est pas optimisé pour un bon référencement, …
Cette liste est non exhaustive, chaque situation est unique et mérite un traitement particulier, l’objectif premier d’une refonte étant d’apporter une plus value à votre site Internet. La plus value sera mesurable en terme d’image, de référencement, de nouveauté, d’interactivité,… N’hésitez pas à faire appel à un professionnel, et pourquoi pas à moi si je suis disponible pour étudier avec vous votre projet.




jeudi 11 février 2016

Les Sliders bonne ou mauvaise idéee ?

Les sliders et carrousels sont devenus populaires dans la conception de sites web depuis quelques années.  
Beaucoup de développeurs débutants sont sûrs qu'ils doivent en placer sur chaque nouveau site. En conséquence, ils bourrent de sliders chaque projet.  
A première vue, il peut sembler qu'il n'y a rien de mal à cela, mais les sliders peuvent vraiment gâcher votre site rapidement. 
En règle générale la plupart des problèmes sont observés sur les pages d'accueil et ce n'est pas étonnant : La majorité des liens mènent aux pages d'accueil, celles ci devraient être parfaites et c'est rarement le cas. 
Pourtant 75% des utilisateurs font un  premier jugement de l'entreprise sur la base de la conception de la page d'accueil !

Voici plusieurs problèmes  que vous pouvez observer lorsque vous utilisez des sliders :


  Ralentissement des performances
   
Les Carrousels et les sliders peuvent énormément influer sur la vitesse de chargement des sites Web ce qui n'est certainement pas ce dont vous avez besoin pour donner à votre entreprise  une image professionnelle et atteindre un large public. Ce dont vous avez besoin c'est que vos pages se chargent vite. 

 Comment cela fonctionne ? 
 Tous les sliders, carrousels et autres effets visuels sont construits sur jQuery, le script charge toutes les images simultanément. Vous ne verrez aucune différence quand vous utiliserez  de petites images, mais si vous avez un slider plein écran, la page se charge beaucoup plus lentement, et à cause de cela un grand pourcentage de vos visiteurs va tout simplement quitter le site.

Pour ceux qui ne savent pas ce qu'est une héro image :


http://www.dbi.io/uk/blog/5-examples-of-hero-banner-homepages-that-increase-conversion/

Mauvais référencement et taux de conversion ridicule

    
la vitesse de chargement lent n'est qu'un aspect du problème car il peut y avoir aussi des problèmes de référencement graves. En fait, la vitesse lente conduit à des rebonds dans le serveur qui se traduisent par de faibles classements des moteurs de recherche et une mauvaise conversion des visites en acte d'achat. Par ailleurs, le contenu affiché dans les sliders est n'est pas classé
du tout par les moteurs de recherche. Donc, il est fortement recommandé de ne pas placer un contenu important dans un slider. 

Mauvaise performance sur les appareils mobiles
    
Une chose que vous devez garder à l'esprit est que les sliders ne sont pas mobiles friendly. Imaginez combien de sliders ne fonctionneront pas sur les smartphones et les tablettes avec les connexions 3G ! En outre, en raison de la petite taille, ils seront pas très efficaces car les utilisateurs ne pourront tout simplement pas être en mesure de voir ce qui y est affiché. 


Perte d'intérêt
   De plus en plus d'
images surchargées de textes, différents types d'offres et de boutons sont  inutiles, car ils détournent l'attention les utilisateurs dès de la page principale et il est plus difficile de prendre la bonne décision. Finalement les utilisateurs quittent simplement la page tout de suite. 

 O ne le répètera jamais assez : " trop d'info, tue l'info"

********************************************************************************************

Quelle est la solution ?
 Il existe de nombreuses alternatives aux sliders qui ne seront pas affectées par  les indices de vitesse de chargement et de référencement de la page. Nous allons jeter un coup d'oeil sur ces solutions  et tenter de voir leurs avantages. 

layouts Hero 
Le slider est pas le seul outil qui peut rendre le site plus dynamique.  
Hero est une solution plus efficace.  
Cleverbirds.com est un excellent exemple de ce type de site. Les images de héro aident réellement à montrer le contenu qui sera évalué par les moteurs de recherche. Vous voulez savoir pourquoi cela fonctionne mieux que le slider habituel ? Voici quelques réponses.

 
Statique
    
Comme vous le savez déjà, la plupart des problèmes liés aux sliders viennent du ralentissement du temps de chargement. les images de Héro sont statiques, de sorte que le problème ne se pose pas. Il n'y à pas besoin de scripts jQuery ou de longues lignes de code CSS.  

 En plus de cela, une image statique est plus informative et aide les visiteurs à se concentrer sur le contenu de l'écran, peu importe si c'est un ordinateur de bureau ou un téléphone.

 
Cohérence
    
Si vous avez besoin d'améliorer les ventes et générer davantage de trafic, il est important que le contenu soit lu exactement comme vous l'avez fait et sur tous les appareils. Cette règle est essentielle pour les pages d'accueil qui visent à générer des revenus. Les sliders ne peuvent tout simplement pas être efficaces sur des écrans mobiles quand à  afficher des images qui sont trop petites pour la lecture, n'y pensons même pas.Meilleur référencement
    
Assez souvent les sliders utilisent plusieurs balises H1. Du point de vue de codage HTML, il n'y a rien de mal à envelopper le contenu à l'intérieur de cette balise, mais quand on parle SEO, c'est un peu différent. Les titres H1 sont considérés par Google comme mots-clés inappropriés et qui est opposé à ce que vous avez besoin. Donc, il est fortement recommandé d'utiliser une seule balise H1 par page. Les images de héro sont construites sur la même règle, donc optimisées pour les moteurs de recherche.Personnalisation flexible
     Les
images de héro sont beaucoup plus faciles à créer et offrent plus de possibililités par rapport aux sliders. Pour ajouter une sorte de forme
ou cadre, quel que soit le slider, vous allez écrire des tonnes de code pour faire fonctionner le tout sur différentes résolutions d'écran. Donc, en gros toutes les options sont limitées à un graphisme sur la diapositive. Avec les images de héro vous êtes libre d'ajouter tous les éléments que vous souhaitez sans problèmes du tout. 

Appel à l'action
 Les appels à l'action sont également assez puissant, en fait, combinés avec des images statiques, ils peuvent être beaucoup plus efficaces encore que ce que vous attendez. De cette façon, la page d'accueil semble à la fois attrayante et instructive. Cette méthode fonctionne pour tout type de site, car elle permet aux utilisateurs de prendre une décision beaucoup plus rapidement, et la vitesse sur internet est essentielle.

Formulaires

Le formulaire d'inscription est une excellente alternative au slider. Il est généralement plus efficace de le placer en haut de la page  si vous voulez enregistrer un grand pourcentage d'abonnés par courriel. 

 Il est un peu plus simple pour les utilisateurs de trouver un formulaire qui est clair que de faire défiler la page, à travers une foule de renseignements. 
 Il est essentiel de faire simple et court. les formulaires longs peuvent être source de distraction pour les visiteurs et seront inutiles, car pas complétés.  
Vous pouvez également inclure des formulaires aux fonctionnalités de héro à condition d'attirer l'attention des visiteurs dessus dès qu'ils arrivent sur le site (haut de page). 
Zoho fait une page d'accueil en plein écran simple avec un court formulaire d'inscription et un appel à l'action. Par conséquent les utilisateurs sont en mesure de se concentrer sur les services offerts beaucoup plus facilement. 

Vidéo 
Vous pouvez vous dire que les vidéos sont similaires aux sliders et il est inutile de les utiliser. Eh bien, cette déclaration est absolument fausse  :
Les vidéos offrent un taux de conversion plus intéressant que les sliders. En fait, 70% des  résultats de recherche comprennent des vidéos. Jusqu'à 85% des utilisateurs sont susceptibles d'acheter des produits après avoir regardé la prévisualisation rapide d'une vidéo. Les sliders ne donnent pas les informations des vidéos qui donnent une image claire du produit avec la démonstration et la description de toutes les fonctions.
 
*******************************************************************************************


Les sliders sont ils totalement inutiles ? 

Bien sûr, il est fortement recommandé de ne pas les utiliser dans la section d'en-tête pour afficher vos informations importantes. Voici quelques conseils sur comment et où utiliser les sliders pour ne pas gâcher le site et affecter la conversion : 

Faire simple 

Il n'y a aucune nécessité d'inclure des sliders pleine largeur sur votre site car ils sont inutiles. les sliders de petite taille sont beaucoup plus efficaces et ne diminuent pas le temps de chargement de la page. Il est préférable d'y inclure des logos, des témoignages, des noms de marque, ou toute autre information qui est moins importante que le contenu principal.
 

Descendre 

Déplacez les sliders vers le bas à partir du haut du site. Ils doivent travailler comme des invites pour les utilisateurs qui sont à la recherche de plus d'informations et il est préférable de les placer dans le milieu ou au bas de la page.
 
Défilement automatique 


Portez une attention particulière à l'auto-scroll. les utilisateurs ne peuvent pas se concentrer sur l'information s'il y a des boutons ou des flèches à cliquer. Voilà pourquoi il est recommandé de d'activer la fonction de défilement automatique.
 

*******************************************************************************************

Quand est il possible d'utiliser un slider ?

 Il y a encore des cas où les sliders sont essentiels et peuvent rendre convivial et instructif votre site. Il y a des cas où les sliders peuvent travailler pour vous et ou il est assez difficile de trouver une alternative adéquate.

Boutiques en ligne


 Lorsque vous avez besoin de montrer le produit à partir de différentes dimensions. Par exemple, vous vendez une sorte de chaussures, robes, chemises ou n'importe quoi d'autre, et vous avez besoin de montrer à quoi ils ressemblent par derrière, par le haut, etc. Pour cela vous aurez besoin, en moyenne, environ 3-5 images par produit.

Portfolios


 les portfolios en ligne sont essentiels pour les concepteurs et les développeurs indépendants. un slider peut être indispensable, quoique pas essentiel.  
Il permettra aux visiteurss de naviguer entre les œuvres d'un seul clic et de regarder ces œuvres en haute résolution. Cependant, il est recommandé de ne pas intégrer le défilement automatique du curseur dans ce cas précis.
 
Afficher les offres


 Ceci constitue une exception ou les sliders peuvent être utilisés dans la section d'en-tête. 
 Il peuvent fonctionner comme un outil pour montrer les meilleures offres de votre entreprise. Cependant, il existe plusieurs règles strictes sur la façon de les utiliser de la bonne façon. Tout d'abord, il est nécessaire de limiter le nombre de diapositives à 2 ou 3. Ce nombre est basé sur la recherche de yorkwebteam qui dit que les 3 premières diapositives apportent le meilleur taux de  conversion.  
Ensuite, vous devez exclure la rotation automatique et ajouter des boutons de navigation. En ce qui concerne le contenu, il est nécessaire d'inclure une offre avec titre distinct, l'image du produit, plusieurs caractéristiques de base, etc.
 
********************************************************************************************

 

Comment éviter les problèmes avec les sliders ? 

Eh bien, si vous ne pouvez pas renoncer à l'idée d'utiliser un slider , voici quelques conseils sur la façon de le faire fonctionner plus en douceur et ne pas affecter le SEO.

optimisation de la vitesse de chargement 


Pour faire charger le slider plus rapidement, vous allez avoir besoin de faire le plus léger possible. Il peut être fait par une sorte de script simple.  
Si vous êtes familier avec jQuery, vous devez supprimer toutes les lignes de code inutiles qui ne seront pas utilisées dans votre projet. 
Il est également recommandé d'utiliser la version minified de bibliothèque jQuery, qui est deux fois plus légere que la version régulière. Utiliser jQuery avec un CDN peut aussi être un excellent moyen de charger le site plus rapidement.  
Par exemple, vous pouvez utiliser la bibliothèque de code.jquery.com.

référencement


 Ce problème est assez difficile car la majorité des sliders n'est pas vue par les moteurs de recherche. Dans ce cas, vous pouvez essayer d'intégrer le deep linking du curseur.  
De cette manière, les URL sont modifiées automatiquement lorsque les diapositives sont affichées. Il faudra utiliser une sorte de plug-in comme mightyslider qui est construit conformément aux recommandations du SEO.

De meilleures performances sur les mobiles


 Pour que votre slider  fonctionne aussi bien sur tous les appareils, tout d'abord, vous avez besoin de l'adapter. De cette façon, il va s'adapter à la résolution d'écran rendant le contenu clair.
 
Maintenant, vous savez quelles sont les alternatives aux sliders et comment les utiliser correctement. Allez-y essayez sur votre site Web, vous m'en direz des nouvelles .

mardi 14 juillet 2015

Module de sauvergarde des paniers

Bonjour, aujourd'hui je vous propose de découvrir une astuce très simple qui va vous permettre d'augmenter sensiblement les bénéfices de votre boutique en ligne.
Le taux d’abandon des paniers d'achat est l’un des indicateurs les plus regardés par les e-commerçants et pour cause, il représente le nombre de personnes qui ont  commencé une commande sans jamais l'envoyer.
Je me propose de mettre en ligne de mettre en ligne un module Prestashop de sauvegarde du panier qui devrait vous permettre de réduire les abandons de panier et d'augmenter le nombre de commandes.

Le module est très simple à utiliser, il permet à vos clients de sauvegarder un ou plusieurs paniers dans leur compte. Ils auront ainsi la possibilité de revenir sur votre boutique pour finaliser leur commande en quelques clics.
Pourquoi ce module permet-il de réduire le taux d’abandon ?
Tout simplement car il permet à vos visiteurs de réaliser leurs achats en plusieurs étapes.
Il ne faut pas croire que vos clients arrivent sur votre site en étant fermement décidés à effectuer leur commande de A a Z sans interruption. Beaucoup d’entre eux vont, d'abbord, faire un repérage, d’autres demanderont l’avis de leur conjoints, etc.. Tout ceci est d’autant plus vrai pour les paniers dont le total est important.
En leur offrant la possibilité de sauvegarder leurs paniers vous simplifiez l’acte d’achat en plusieurs étapes pour beaucoup de vos clients.

mercredi 7 janvier 2015

Votre site de vente en ligne ne vends pas ?

Pourquoi votre site n'est il pas prêt à vendre ?

 

À peu près tout les produits ou services offerts dans ce monde sont offerts sur internet, qu'est ce qui motive une personne à acheter en ligne, et plus précisément qu'est ce qui les motive à acheter chez vous

Lorsque les ventes sont à l'arrêt ou faiblissent , il faut envisager la possibilité qu'il y ait quelque chose qui ne va pas sur votre boutique en ligne.
 

Dans cet article, je vais supposer que vous avez bien défini votre niche afin que nous puissions examiner certaines questions techniques de base qui pourraient dissuader les clients d'acheter.

 

Le fait d'avoir un site en ligne ne veut pas dire qu'il est optimisé pour vendre

Peut-être que vous avez vécu quelque chose comme ça déjà ?
Vous avez lancé votre site, vous générez beaucoup de trafic et il n' y a pas d'acte d'achat ?
C'est démotivant c'est le moins que le puisse dire mais à tout problème il y a une solution ! 
 
Voici quelques pistes qui peuvent vous aiguiller sur les défauts de votre site :



Vous n'avez pas d'appel à l'action !

C'est une assez grosse lacune si votre site ne guide pas les gens à l'action que vous désirez ( la commande bien entendu).  
Sans doute vos clients potentiels ne trouvent pas les informations décisives qui les inciteraient à finaliser leur commande, par exemple, quand le client arrive sur la page d'accueil que voit il ? Le plus souvent un diaporama, mais les produits sont ils représentatifs du contenu du site ? Y a t' il dans le diaporama une offre spéciale particulièrement incitative?


Votre site est il fini ?

Sur de trop nombreux sites on voit encore des pages vierges de toute information en cliquant sur un lien de catégorie !
Il faut vraiment envie d'acheter pour continuer dans ce cas de figure non ?




Votre site inspire la confiance ?

Les points précédents ont déjà contribué à décridibilisé votre boutique en ligne si par malheur il manque aussi sur votre boutique les points suivant l'achat est définitivement exclu pour le client :

  Aucun Témoignages ou avis

  Un des éléments clés pour pousser vos clients potentiel à l'achat est de lire ce que d'autres clients satisfaits ont à dire, un manque de témoignages ou commentaires est un moyen rapide de décourager la vente.

 

• Pas de mentions légales ?

 

Votre site doit être en règle vis à vis de la législation !
Pour consolider votre présence en ligne toutes les mentions légales doivent facilement visibles en pied de page par exemple, avec des liens facilement cliquables qui conduisent aux "conditions de vente", "conditions de livraison et de retour", "adresse de la société" etc ...

  Aucun tiers "Vérification Seals"

 

Pour compléter le tiercé gagnant du manque de confiance, l'absence de lient de vérification des paiements sécurisés. Vous savez ces choses qui rassurent le client car il se dit à juste titre que si vous avez obtenu ce genre ce label il est en sécurité...

 


Gardez aussi à l'esprit qu'un site simple et facile d'utilisation ne signifie pas un site «nu» ou « dont le design est à peine travaillé».
Un site web simple signifie une délimitation claire des éléments tels que les onglets, contenant des rubriques claires telles que «produits» et «services» ou «promotions» au lieu de liens reliant les clients à plus de liens.
C'est la même chose pour le processus de paiement , il se pourrait aussi que les gens n'achètent tout simplement pas parce que votre site demane trop d'informations à la caisse !
Ne mélangez pas tout : si par exemple vous voulez faire une enquête plutôt que d'inclure l'enquête dans le processus de paiement pour les clients, offrez la livraison gratuite à ceux qui répondrons à l'enquête est peut-être plus productif et pour l'enquête et pour la commande, les clients ne veulent pas perdre de temps !.
Bien que bon nombre de problèmes mentionnés ici semblent d'une évidence flagrante, ils se retrouvent constamment dans de nouvelles boutiques en ligne et beaucoup de ces anomalies auraient pu être supprimées , si le commerçant s'était simplement demandé, "aurais-je acheté sur ce  site ?" 

mardi 6 janvier 2015

Le webmarketing ...


Les erreurs  fatales à ne pas commettre !

 

En regard des nombreux médias sociaux, le mail est toujours aujourd’hui un excellent outil en webmarketing. Une étude du cabinet McKinsey nous apprend que l’email est 40 fois plus efficace que Facebook et Twitter réunis.
 Dans le domaine spécifique de l’e-commerce, un sondage nous apprends que 60% des e-commerçants ont un retour sur investissement grâce aux mails de 35 pour 1!
L'utilité de cet outil n'est donc pas à remettre en question, par contre il faut l'utiliser correctement pour qu'il soit efficace ...


• Acheter des bases d’emails à des revendeurs

 

Certaines société de marketing vous proposent d’acheter des CD contenant des millions d’adresses mails pour trouver des prospects. Bien sur ils vous font miroiter des centaines de commandes pour vous inciter à l'achat.
 Derrière ce miroir aux alouettes il y a l’erreur la plus fatale de toute stratégie de mailing, le résultat probable sera de se retrouver sur la liste noire de certains fournisseurs d’accès.

• L’inscription à la newsletter dans une pop-up dès la première page

Rien d’illégal dans cette pratique, mais les utilisateurs n'apprécient pas du tout, du tout, du tout ... Cette pratique est recommandée par certains gourous du marketing, je la trouve personnellement très agressive. Vous pouvez la proposer après quelques pages quand l’intérêt de l’internaute pour la boutique est réel, vous pouvez de plus l'inciter à s'inscrire en associant l'inscription à une promotion sur la première commande par exemple.

• Proposer l’inscription en pré-coché dans un formulaire (en opt-out)

Cette technique porte le nom de l’opt out où il faut décocher la case pour ne pas être inscrit au contraire de l’opt in où il faut la cocher pour s’inscrire. La pratique de l’opt out est interdite par l’article L34-5 du Code des postes et des communications électroniques mais en plus pas appréciée du tout des internautes.

• Vous ne nettoyez votre base d’abonnés ?

C'est une mauvaise pratique qui peux avoir un impact financier réel (perte de temps) et réduire bien sur votre taux de retours positifs.
Suivant votre stratégie (type d’emails, fréquence, contenus…) vos abonnés seront peut être de moins réactifs à vos newsletters, de plus vos envois risque d'être pris pour du spam par les fournisseurs d'accès.
Vous devez donc avoir une stratégie de gestion des inactifs pour faire un ménage efficace.

• Utiliser son email personnel Gmail, Orange… comme expéditeur

Toujours pour une notion de délivrabilité, n'utilisez pas une adresse du type : ma-société@orange.fr ou gmail.com, mais créez une adresse sur votre serveur d'hébergement avec votre nom de domaine !
Ex : newsletter@ma-société.com

• Envoyez avec une adresse en no-reply@mondomaine.com

 

Une des erreurs les plus communes également en email marketing, l’expéditeur en no-reply, vos clients vont penser : « Merci de ne pas répondre à cet email, je ne le lierai pas, votre opinion ne m'intéresse pas et je n'ai pas de temps à perdre avec vous ».

• Vous ne personnalisez pas le mail expéditeur ?

En envoyant vos newsletters sans les personnaliser avec un email d’expéditeur ainsi qu’un nom associé, vous perdrez potentiellement en identification rapide de vos newsletters et en taux d’ouverture. Un email avec « Nathalie de Mon magasin en ligne » avec comme email « nath@Mon magasinenligne.com » sera plus facilement ouvert si l’internaute peut identifier rapidement de qui il s’agit.

• Portez du soin à la qualité du code !!!

Comme toute bonne newsletter vous allez l'envoyer bien sur en HTML (c’est à dire avec une présentation graphique, des images etc...), vous devez faire très attention à son codage.
Il faudrait une page entière pour tout énumérer mais si cela vous intéresse, je vous recommande de lire un guide du CSS.

• Tenez compte des mobiles et des tablettes !

Sachez que 52% des internautes ouvrent leur mail sur smartphone (+37% en 1 an) et 33% sur tablette (+50% en 1 an) !!!
 Savez vous aussi que 80% des internautes suppriment le mail s’il n’est pas optimisé pour leur mobile !!!

• Utilisez du texte dans vos newsletters !

Quelquefois les images ne passent pas et sans texte vos mails deviendrons illisibles !

• Préoccupez vous du poids de votre newsletter !

Il est conseillé de ne pas dépasser les 50 Ko, voire mêmes les 30, pensez aux mobiles en 3G. Pensez donc à optimiser le poids de vos images, évitez les « grandes » images réduites en taille dans le code, compressez les pour obtenir le meilleur rapport poids/qualité avec votre logiciel graphique.

• Proposez un lien miroir ...

Le lien miroir est la version en page web que votre client pourra consulter si l’affichage est détérioré sur le webmail ou logiciel de mail de votre abonné.
Il s’agit du lien que vous voyez en haut de la plupart des newsletters avec comme intitulé « Vous ne voyez pas bien cet email, cliquez ici » . Evidemment la version en ligne doit être exactement la même que  la version reçu par l’internaute !

• Proposez un lien de désinscription

C'est une obligation légale (loi LCEN 2004). De plus cela a un effet sur la qualité de votre base de données (voir ci-dessus). En effet, si vos abonnés ne le trouvent pas facilement, ils peuvent vous déclarer comme spameur d’un clic dans leur webmail, les conséquences seront bien entendu beaucoup plus facheuses qu’un abonné désabonné.


• N'omettez pas les mentions légales de la CNIL

Tout comme la déclaration CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) lorsque vous proposez une newsletter sur votre site, le paragraphe en bas de votre newsletter est obligatoire (pour les société françaises). Il vaut donc mieux ajouter les mentions obligatoires CNIL : « Conformément à la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 dite loi Informatique et Libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données vous concernant, qui peut s’exercer sur simple demande à notre service client via notre formulaire de contact (lien) de notre site www.monmagasin.com ou par courrier adressé à Mon magasin – Service désabonnement – adresse –  en indiquant votre nom, prénom, adresse complète et adresse mail ».

• Vérifiez le rendu final

Transformer une maquette en html est un art plus difficile qu’il n’y paraît pour le mail.
Le rendu que vous pouvez avoir sur votre messagerie n’est pas forcément le même sur les logiciels de vos abonnés. N'oubliez donc pas de vérifier que tout s'affiche correctement sur les logiciels les plus courants du marché.


• Faites attention à l'objet de vos messages !

L’un des critères déterminant sur le taux d’ouverture de vos mails marketing est le sujet du message, pour 7 internautes sur 10 c'est l'unique critère qui leur fera ouvrir vos mails . De plus ils doivent être courts afin d'informer avant d’être « coupés » par l'affichage.
Ils doivent susciter l’intérêt cela va de soit.

• Pensez à l'acte déclencheur !

Vous avez forcement un objectif lorsque vous envoyez une newsletter et la plupart du temps avec un incitation au clic. Vous devez donc penser à optimiser cette intention en expliquant à l’internaute ce que vous attendez de lui et bien matérialiser votre acte déclencheur avec un bouton, mais ne comptez pas que sur le bouton, pensez aussi au texte !

• Pensez à la page de destination

L'acte déclencheur doit pointer vers la page de destination appropriée donc pas forcement sur votre page d’accueil (ce conseil vaut également pour toute campagne SEA (Adwords et Bing Ads).

• Répondez aux mails en réponse

Certains de vos abonnés voudront des précisons, ne les négligez pas, répondez leur le plus rapidement possible.

• Pensez à vos statistiques

Taux d’ouverture, taux de clic, taux de désabonnement, de mise en spam… Analysez toutes ces informations pour optimiser au fur et à mesure vos campagnes de marketing.
Cela vous permettra de voir quels sont les objets (titres de mails) qui génèrent le plus d’ouverture. Vous pouvez aussi coupler tout cela avec des statistiques Analytics pour faire remonter dans votre outil des informations sur la transformation et le chiffre d’affaire généré directement.

lundi 5 janvier 2015

Web design, Image de marque, Référencement ...


Je suis webmaster depuis 2 ans après avoir travaillé pendant 13 ans en agence comme Webdesigner.

Je mets tout mon savoir faire à votre disposition pour améliorer votre communication et son positionnement après une analyse rigoureuse de vos besoins et de votre communication actuelle, qu'elle soit traditionnelle ou sur internet.

• E-commerce, référencement, site institutionnel, responsive design ?

• De quoi avez vous besoin ?

• Contactez moi pour que nous en parlions ensemble !

Je saurai vous apporter des solutions pertinentes et économiques.


© 2017 • Absoluteweb • Conseil en communication • Création et développement de sites internet • Solutions E-commerce • Prestashop • Joomla • Conseil en Référencement