samedi 1 septembre 2018

UX, UI : c’est différent, donc ce n'est pas la même chose ...

l’UX et l’UI ? Kezaco ?

Dans le méta-langage des métiers du web, on parle de plus en plus d’UX et d’UI, ce qui se traduit par expérience utilisateur (User eXperience) et interface utilisateur (User Interface). Si pour vous ces deux notions sont aussi compréhensibles qu’une équation de physique quantique à doubles circonvolutions non parallèlles, lisez ce qui suit cela vous apprendra peut-être quelque chose.

Souvent, l’UX est confondu avec l’UI, hors ce n'est pas du tout la même chose. 

Cela reviendrait à croire que l’expérience utilisateur se limiterait au fait de surfer sur un site au design agréable pour accéder à de l’information.
L’interface utilisateur, c’est ce qui fait le lien entre l’humain et la machine. C’est  « le produit fini » présenté à l’internaute qui lui permet de naviguer aisément sur votre site web sans qu'il ait à se creuser les méninges pour comprendre ( rappelez vous que l'utilisateur est pressé).

Les réflexions sur l’UI font l’objet de nombreuses études :
Quelles typographies utiliser ? Comment organiser l’information pour rendre le site le plus intuitif possible ? Bref, l’UI se résume à l’organisation des éléments graphiques et textuels pour proposer un emballage attrayant.
Or, pour qu’une expérience utilisateur soit agréable travailler l’UI n’est évidemment pas suffisant. C’est comme si vous emballiez d’un papier cadeau un paquet vide.

En effet, l’UI doit être le résultat d’un travail plus approfondi, celui de la prise en compte globale des besoins de l’utilisateur. Le défi de l’UX ? Apporter des solutions efficaces aux attentes des internautes. Bref, il faut réfléchir à une conception centrée utilisateur.



Vous l’aurez compris, l’User eXperience n’est pas la même chose que l’User Interface.

L’UX est une vision d'ensemble qui prend en compte l’UI, le contenu, le design, l’architecture du site… Il s’agit de faciliter la vie de l’internaute pour qu’il atteigne facilement son but (achat, recherche d’informations…). Un grand nombre de paramètres entrent en ligne de compte tout au long de la conception du site, mais également après, il faut tenir compte des retours des utilisateurs. Car si l’UI se base sur des normes techniques (non non, on ne met pas une image derrière un texte), l’UX est soumis à la sensibilité des internautes.


Bon d'accord mais l’Expérience Utilisateur et l’Interface Utilisateur c’est quoi, on en fait quoi ?

l’UX prend en compte les attentes et les besoins de l’internaute pour l’amener à concrétiser son action, le tout sans trop d’effort et dans un environnement agréable, fluide, rassurant.
L’expérience utilisateur pourrait idéalement se résumer en six étapes pour l’utilisateur, et en une multitude de paramètres à considérer pour le concepteur de site :
  1. Le site doit être facile à trouver : ce qui nécessite un travail de référencement en amont
  2. Le site doit être accessible : il faut désormais concevoir des sites supportés par les différents terminaux et technologies
  3. Le design doit donner envie et confiance : il faut donc être cohérent dans le choix des graphismes et penser ergonomie
  4. Le site doit être facile à prendre en main : il doit être suffisamment intuitif pour qu’on s’y repère facilement
  5. Le site doit être crédible et conforme à l’image de la marque : les utilisateurs doivent être rassurés et convaincus
  6. Le site doit être efficace : l’internaute doit facilement trouver les réponses à ses questions, et le site doit être exempt d’erreurs…
L’UI intervient plusieurs fois dans ce processus. Il s’agit effectivement de proposer une jolie enveloppe et donc de créer un design fonctionnel, qui inspire confiance et qui permette à l’utilisateur d’arriver à son but (qui est un peu aussi le vôtre) : trouver ce qu’il est venu chercher et concrétiser son action.


Les deux concepts ne peuvent pas être dissociés, ils vont ensemble et sont tous deux nécessaires à un site bien conçu ;  il ne faut pourtant pas les confondre. Limiter sa vision de l’expérience utilisateur (UX) à l’interface utilisateur (UI) ne permet pas de proposer un produit final abouti : une interface fonctionnelle et intuitive qui convienne à vos utilisateurs.
Pensez-y !

vendredi 24 août 2018

La règle des 10 ...

Non, je ne parle pas du nombre de vos copines ou copains, Je parle du temps qui est nécessaire à vos clients pour savoir comment votre site fonctionne et ou ils doivent cliquer pour trouver ce qu'ils cherchent !
Si la majorité de vos clients ne peut pas le deviner en moins de 10 secondes, vous perdez des ventes !

Sur une page d’accueil, la plupart des clients veulent savoir où trouver le produit qu’ils cherchent. Ils veulent aussi savoir pourquoi ils devraient acheter chez vous plutôt que chez votre concurrent.
Offrez leur donc cette information, en moins de 10 secondes sinon ils iront ailleurs !

En tant que propriétaire du site, vous le connaissez parfaitement et y naviguez très facilement.

Essayez de faire comme si c’était votre première visite.

Qu’êtes-vous supposé faire ? Où devez-vous cliquer pour trouver les produits X, Y ou Z que vous voulez acheter ? Si vous n’arrivez pas à les trouver en 10 secondes, vous avez perdu et il est indispensable de simplifier votre site.
Rendez vos produits plus visibles et l'action d'achat plus accessible.
Mais ne vous arrêtez pas là : Chaque page doit avoir une utilité ou un but précis.

 Après qu’un client ait cliqué, pensez à l’étape suivante, encouragez-le à acheter, à partager votre produit, à enregistrer votre site dans ses favoris ou encore à s’inscrire à votre newsletter.
Vos clients sont toujours à la recherche d’une action à faire sur votre site, cela peut être simplement retourner sur la page d’accueil pour rechercher et acheter un autre produit.

vendredi 10 août 2018

Optimiser votre landing page








L’objectif principal de votre Landing page, c’est son taux de conversion.
Comme il s’agit de la toute première page qu’un nouveau visiteur va découvrir en arrivant sur votre site, il a en moyenne 10 secondes pour déterminer s’il veut rester et aller plus loin avec vous ou pas. Tout sur votre Landing Page doit être optimisé pour obtenir un bon taux de conversion.
C’est toute votre stratégie marketing d’acquisition de trafic qui en dépend, d'une part, et d'autre part c'est à cet endroit que vous allez gagner de futur clients et donc aussi de l'argent.

La conversion d’une landing Page

Le Taux de Transformation ou “Taux de Conversion” se calcule ainsi : Nombre d’Inscrits (prospects) / Nombre de Visiteurs Uniques
Par exemple si 275 personnes visitent votre page et 69 s’inscrivent, votre Taux de Conversion = 69 / 275 = 0,25, soit 25%
Cela veut dire que lorsque 100 personnes visitent votre page, en moyenne 25 s’inscrivent. Votre page convertit à 25%.

Comment interpréter les chiffres de conversion ?

Dans cet exemple, une publicité a généré :
  • 494 clics, c’est à dire 494 nouveaux visiteurs uniques sur la Landing Page en question
  • 96 Prospects, c’est à dire nouvelles personnes inscrites à la mailing liste, des clients potentiels
  • 7 achats (produit à 217€) en fin de Tunnel de Vente.

Analysons les résultats :

  • Coût par clic (coût par nouveau visiteur) : 372,37€ / 494 visiteurs = 0,75€ par clic
  • Taux de conversion de la Landing Page : 96 prospects / 494 visiteurs = 19,6%
  • Coût par prospect : 372,37€ / 96 prospects = 3,87€
  • Coût par Achat = 372,37€ / 7 achats = 53,19€
  • ROI (retour sur investissement) = Ventes / Frais x 100. Donc 6 achats x 217€ / 372,37€ de frais x 100 = 349%

En webmarketing, savoir analyser vos résultats est d'une importance primordiale car cela vous permet de prendre une décision précise : par exemple ici, continuer ou arrêter une campagne de publicité.
Dans l’exemple ci-dessus, cette campagne fonctionne très bien et doit être maintenue.

Le taux de conversion de la Landing Page pourrait être amélioré pour atteindre les 25%. C’est un nouvel objectif raisonnable à atteindre.
Comme vous le voyez ici, 494 personnes ont visité la Landing Page et 96 d’entre elles se sont inscrites à votre mailing liste).
Donc pour l’ensemble de ce Tunnel de Vente, 96 personnes ont visité la Page de Vente et seulement 7 personnes ont acheté. Donc le taux de conversion de la Page de Vente est de 7 / 97 = 6%, ce qui est dans la moyenne. En effet les pages de vente convertissent généralement entre 5% et 7,5%. Parfois exceptionnellement à 14%

De quoi va dépendre votre Taux de Conversion ?

Votre taux de conversion va dépendre d’un équilibre fin entre :
  • Le copywriting de page, les textes pour parler français.
  • Le Ciblage
  • L’Opportunité que vous proposez

Le Copywriting, c’est l’art d’écrire des textes qui incitent à passer à l’action en proposant des bénéfices fort.
Tout l’art du copywriting, c’est d’écrire des textes courts à fort impact, sans tomber dans la surenchère.

Le Ciblage

 A qui s’adresse votre site ? Il est extrêmement important de cibler un public précis.
Si le visiteur ne se reconnaît pas dans le ciblage de votre page, il va s’en aller très vite et votre taux de conversion va chuter.
Ce qui veux dire que vous perdez de l'argent.
Vous pouvez cibler votre audience en l’interpellant, c'est un des moyens.
Par exemple : “Vous êtes formateur, auteur, consultant…” ou en choisissant des visuels adaptés, des couleurs symboliques,  etc...”

L’Opportunité

c’est le cadeau que vous offrez. Il peut s’agir d’un e-book à télécharger, une série de vidéos à suivre ou d’un webinaire.
Votre opportunité suppose 1 bénéfice unique fort. Par exemple une promotion spéciale, une étude de cas, comment obtenir des résultats concrets dans un domaine spécifique.

jeudi 14 juin 2018

Refonte de votre site internet ?

Une refonte de site internet est une prestation spécifique dans le domaine de la création web, elle réclame des compétences sérieuses dans différents domaines (Webdesign, gestion de projet, intégration,etc ...) pour avoir un effet réel sur l'impact de votre site.
Dans la vie d’un site Internet, une refonte est une « opération lourde » , elle doit être justifiée, argumentée et bien préparée pour en tirer tous les bénéfices.
Les termes relookage, relooking et restylage sont également très utilisés pour qualifier une refonte.

Mais que se cache t’il derrière intervention, et qu’est ce qu’une refonte de site Internet au juste ?
 Il s'agit de modifier dans un site tout ce qui ne vas pas, que ce soit au niveau visuel, ergonomique ou technique.
La refonte est d'abord décrite dans un cahier des charges restituant les besoins du client et servant de référence pour la réalisation du site. Il est précisé par exemple dans le cahier des charges que le design du site doit être sobre & actuel.


Pourquoi choisir l’option de la refonte de site Internet ?

L’option de la refonte de votre site Internet s’impose dans les cas suivants :
  • Vous avez un site Internet au design daté ou peu valorisant pour votre entreprise.
  • Votre entreprise développe une nouvelle activité et votre site n'est pas évolutif.
  • Vous souhaitez être visible sur Smartphone et que votre site actuel n’est pas responsive.
  • Vous souhaitez ajouter des fonctionnalités de partage, de newsletter et que vous utilisez un site développé avec un CMS  qui ne le permet pas.
  • Votre site n’est pas optimisé pour un bon référencement, …
Cette liste est non exhaustive, chaque situation est unique et mérite un traitement particulier, l’objectif premier d’une refonte étant d’apporter une plus value à votre site Internet. La plus value sera mesurable en terme d’image, de référencement, de nouveauté, d’interactivité,… N’hésitez pas à faire appel à un professionnel, et pourquoi pas à moi si je suis disponible pour étudier avec vous votre projet.